Petro Caribe – Hôtel El Rancho : Boulos menace de traîner Martelly en justice

Non content de la note publiée pour dénoncer les propos de Martelly concernant le blanchiment des fonds de Petro Caribe à travers l’hôtel NH El Rancho, le responsable de cette entreprise, Réginald Boulos, dans une correspondance adressée directement au concerné mercredi 5 septembre a enjoint, l’ex président Martelly, sous peine de poursuite judiciaire, de faire le retrait pur et simple de telles déclarations

Port-au-Prince, jeudi 6 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Le Conseil d’Administration de la Société Immobilière et Financière (SIF), propriétaire de l’Hotel NH El Rancho a appris, avec étonnement sur les réseaux sociaux que vous avez déclaré que « l’argent que vous avez volé des fonds de Petro Caribe, vous l’avez investi, entre autres à l’Hotel El Rancho », en réaction à la campagne « Petro Challenge » lancée par des jeunes pour réclamer des comptes aux anciens responsables de l’État de l’utilisation des « Fonds Petro Caribe ».

Une telle déclaration, en plus d’être mensongère, est de nature à affecter durablement l’image d’une société anonyme dont les actionnaires ont consenti d’énormes sacrifices pour se tailler une place dans le monde des affaires tant au niveau national qu’international.

Votre déclaration, Monsieur Martelly, va aussi à l’encontre des principes de gestion transparente dont la reddition de compte est un corollaire logique et qui ont toujours caractérisé la gouvernance de la SIF. Si vous étiez actionnaire de la SIF, vous auriez su qu’elle impose le respect tant au niveau national qu’à celui de ses partenaires étrangers en raison justement de valeurs de transparence financière, de l’engagement à faire preuve de vigilance dans la lutte contre le blanchiment des avoirs, la corruption et le financement du terrorisme, avant même l’adoption des normes contraignantes en la matière par l’État haïtien (en 2001, 2013 et 2016).

La SIF ne saurait, sans se renier, accepter dans son capital social ou son actionnariat des fonds d’origine illégitime.

Vos déclarations empreintes de légèreté et d’irresponsabilité cause un énorme préjudice tant à la SID qu’à l’hôtel NH El Rancho aux conséquences incalculables.

Pour la vérité et l’histoire, le Conseil d’Administration de la Société Immobilière et Financière (SID) vous enjoint, Monsieur Martelly, sous peine de poursuite judiciaire, de faire le retrait pur et simple de telles déclarations.

Réginald Boulos

Source: Rezo Nòdwès


Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *